Dossier

Les lymphocytes infiltrant la tumeur dans les cancers du sein : évaluation morphologique et implications thérapeutiques

Mis en ligne le 07/01/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,59 Mo)
  • Une corrélation entre la présence de lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL) dans le cancer du sein précoce, le bon pronostic et le taux élevé de réponse à la chimiothérapie néo-adjuvante a été démontrée, notamment pour les cancers de type triple-négatif et HER2+.
  • Des recommandations internationales existent pour la lecture des TIL.
  • L'évaluation des TIL se fait morphologiquement sur coloration standard, et le typage par immunohistochimie des lymphocytes n'est pour le moment pas recommandé.
  • L'étude de l'axe immunosuppresseur PD-1/PD-L1 est envisagée en raison de l'existence de thérapies ciblées.
  • De nombreuses études (dont certaines prospectives) sont en cours pour la validation clinique de ces potentiels biomarqueurs immunitaires.

La déferlante immune poursuit sa route, et l'évaluation morphologique des lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL) est aussi en passe de gagner le devant de la scène sénologique, depuis la mise en lumière de son potentiel intérêt tant sur le plan pronostique que sur celui de la prise en charge thérapeutique des cancers du sein.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
M Manal KORDAHI

Institut Gustave Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Magali LACROIX-TRIKI

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Gustave-Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie
Mots-clés