Dossier

Nutrition et prévention tertiaire des cancers du sein : existe-t-il un mode de vie “anticancer” ?

Mis en ligne le 15/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,53 Mo)

Des études d'observation et des essais randomisés ont étudié les liens entre nutrition et prévention tertiaire des cancers, mais ils restent limités. Ainsi, du fait d'un niveau de preuve encore insuffisant, il demeure difficile de proposer des recommandations spécifiques aux patientes ayant terminé leur traitement adjuvant. Parmi les facteurs pour lesquels le niveau de preuve est le plus élevé, le bénéfice de la lutte contre le surpoids, qui va de pair avec la promotion de l'activité physique et d'une alimentation équilibrée, semble bien étayé. Il paraît également important de limiter la consommation de boissons alcoolisées. Enfin, des mises en garde doivent être formulées concernant la supplémentation en micronutriments à des doses supraphysiologiques et l'usage des compléments alimentaires en général.

auteur
Pr Laurent ZELEK
Pr Laurent ZELEK

Médecin
Oncologie
Hôpital Avicenne, AP-HP, Bobigny
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie
Mots-clés