Dossier

Signature moléculaire et cancer du sein localisé : les limites, la position de la HAS

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : E. Luporsi

La Haute Autorité de santé (HAS) a rendu le rapport d'évaluation technologique sur l'“utilité clinique des signatures génomiques dans le cancer du sein de stade précoce” en janvier 2019. Il s'agissait d'un document qu'il fallait télécharger sur le site de la HAS, accessible à tous. Cependant, certains médecins n'ont pas eu le temps de lire et de s'approprier les éléments décisionnels qui n'ont pas abouti au remboursement pérenne par l'Assurance maladie des 2 signatures génomiques de première génération (Oncotype DX®, MammaPrint®). Il est fortement recommandé aux cliniciens de lire attentivement ce document de la HAS, et en particulier les arguments des sociétés savantes sollicitées. Cette article reprend les grandes lignes et les étapes du rapport de la HAS. Rassurer les patientes et le public sur la problématique française de prescription de la chimiothérapie adjuvante est essentiel.

Liens d'interêts

E. Luporsi déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Elisabeth LUPORSI

Médecin
Oncologie
Centre Alexis VAUTRIN, VANDOEUVRE LES NANCY
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
thématique(s)
Cancer du sein localisé
Mots-clés