Dossier

Signatures moléculaires et cancer du sein localisé : le point de vue du clinicien

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : E. Gouton, F. Bertucci, R. Sabatier

  • Les signatures moléculaires ont été développées dans le cancer du sein localisé afin de diminuer les indications des chimiothérapies adjuvantes. Seuls 2 tests ont fait l'objet d'une validation par des essais cliniques randomisés prospectifs : MammaPrint® et Oncotype DX®.
  • Plusieurs signatures ont montré un intérêt pronostique, permettant de classer les patients dans différents groupes de risque de rechute, indépendamment du risque clinique de rechute.
  • Les 2 signatures MammaPrint® et Oncotype DX® ont également montré un intérêt prédictif de l'efficacité de la chimiothérapie adjuvante. Celle-ci semble bénéficier principalement aux patientes à haut risque génomique, mais également à un certain groupe de patientes jeunes de moins de 50 ans à risque génomique bas ou intermédiaire.
Liens d'interêts

E. Gouton, F. Bertucci, R. Sabatier déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Étienne GOUTON

Médecin, Oncologie, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr François BERTUCCI

Médecin, Oncologie, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Renaud SABATIER

Médecin, Oncologie, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
thématique(s)
Cancer du sein localisé
Mots-clés