Dossier

Utilité et mécanismes de l'activité physique et sportive en oncologie mammaire

Mis en ligne le 15/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,61 Mo)

L'activité physique et sportive est susceptible d'améliorer la fatigue, la qualité de vie, les risques de rechute après les soins d'un cancer du sein localisé. Les mécanismes d'action passent par le couple graisse/muscle et l'insulinorésistance. Ce soin de support peut être proposé pendant et après les traitements à condition d'être personnalisé selon la situation clinique et son évolution et d'être mis en place par des intervenants formés en oncologie et médecine sportive inclus dans le parcours de soins et au sein de l'équipe médicale.

auteurs
Dr Thierry BOUILLET

Médecin, Radiothérapie, CHU Avicenne, AP-HP, Bobigny, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Laurent ZELEK

Médecin, Oncologie, Hôpital Avicenne, AP-HP, Bobigny, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie
Mots-clés