Dossier

Vaccination antitumorale

Mis en ligne le 07/01/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 750,32 Ko)

La vaccination est une stratégie thérapeutique visant à induire et renforcer la réponse immunitaire antitumorale. Pour le cancer du sein, cette stratégie a été évaluée avec plusieurs types de vaccins (peptidiques, viraux, à base d'ADN, etc.) et contre différents antigènes spécifiques de tumeurs (HER2, CEA, Tn, etc.). Les essais cliniques réalisés ont démontré la bonne tolérance et l'immunogénicité de la plupart de ces vaccins, mais l'efficacité de cette option thérapeutique nécessite d'être optimisée.

Le cancer du sein, malgré un arsenal thérapeutique important reposant sur l'hormonothérapie, les thérapies ciblées et les chimiothérapies, reste un problème de santé publique. En dépit de l'optimisation des schémas thérapeutiques néo-adjuvants/adjuvants, il existe un risque de récidive notable pour les maladies localisées, notamment en cas d'envahissement ganglionnaire et pour les tumeurs triple-négatives (TNBC). En situation métastatique, malgré un allongement de la survie globale pour les maladies RH+ ou HER2+, le taux de rémission à long terme reste faible. Le lien entre l'immunité et le développement des tumeurs n'est plus à démontrer. La présence de lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL [Tumor Infiltrating Lymphocytes]) est associée à une évolution favorable pour les cancers du sein HER+ et TNBC. Dans le cadre du développement des immunothérapies pour les cancers du sein, l'utilisation de stratégies vaccinales adjuvantes ou thérapeutiques est une voie de recherche pour diminuer le risque de récidive ou pour améliorer la survie.

Liens d'interêts

D. Loirat déclare avoir des liens d’intérêts avec MSD (consulting) et BMS (congrès).

auteur
Dr Delphine LOIRAT
Dr Delphine LOIRAT

Médecin
Oncologie
Institut Curie, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie,
Vaccinologie
Mots-clés