L’attachement des pédiatres…

Mis en ligne le 01/03/2010

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 107,00 Ko)
« Ni les psychanalystes, ni les éthologues ne sont propriétaires de l’enfant. » Serge Lebovici
L’importance de la théorie de l’attachement dans notre exercice pédiatrique et ses implications cliniques ne sont pas contestables, et chacun de nous le sait. Il est de notre quotidien d’observer les interactions précoces entre le bébé « réel » et sa mère et d’en évaluer le retentissement dans le développement de l’enfant. Quant à l’attachement des pédiatres à la psychanalyse et sa théorie freudienne des pulsions, sans être étrangère aux cliniciens que nous sommes, elle peut nous paraître plus éloignée de nos préoccupations quotidiennes, tout autant que l’est ce bébé « fantasmé » par sa mère. Loin des tumultes et des divisions qui ont frappé la communauté psychanalytique à la fin du siècle dernier après la publication des écrits de John Bowlby (pédiatre et psychanalyste) sur « l’enfant de l’attachement », selon l’expression de Serge Lebovici, se poser la question de « la place du pédopsychiatre auprès des bébés » peut nous surprendre.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés