Dossier

Comprendre le développement des vaccins contre le SARS-CoV-2

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : R. Cohen, J.P. Stahl, C. Levy, O. Launay, F. Vié Le Sage

Dix mois après la découverte du SARS-CoV-2 et face à l'ampleur de la pandémie mondiale qu'il a provoquée, la vaccination apparaît être l'arme indispensable si l'on ne veut pas que cette situation perdure plusieurs années, avec les conséquences désastreuses que l'on peut prévoir, tant en termes de décès que de répercussions sur l'économie mondiale. L'arrivée prochaine de vaccins efficaces ne doit pas pour autant nous faire oublier que les mesures d'hygiène, la bonne utilisation des outils diagnostiques et une prise en charge optimale des patients les plus gravement atteints restent encore, pour plusieurs mois, nos seules défenses contre ce virus.

L'annonce début novembre des premières données d'efficacité des vaccins ARN messager (ARNm) de Pfizer-BioNTech puis de Moderna, suivie d'un dépôt rapide des demandes d'autorisation de mise sur le marché le 1er décembre 2020 et de la première autorisation au Royaume-Uni le 2 décembre 2020 ont ouvert un nouveau chapitre de cette épidémie et suscitent depuis de nombreuses questions.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en rapport avec la rédaction de cet article.

auteurs
Pr Robert COHEN

Médecin, Pédiatrie, CHI, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Paul STAHL

Médecin, Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique, CHU, Grenoble, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Corinne LEVY

Médecin, Épidémiologie, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Odile LAUNAY

Médecin, Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique, Hôpital Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie