Dossier

Démarche éthique en néonatologie

Mis en ligne le 01/01/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 838,43 Ko)
Les progrès de la médecine périnatale permettent actuellement la survie de nouveau- nés très grands prématurés ou atteints d’une pathologie sévère. A la naissance, il est souvent difficile d’établir un pronostic fonctionnel à long terme et de prendre des décisions engageant l’avenir de l’enfant et de sa famille. Les médecins sont confrontés à des dilemmes éthiques où l’on cherche un juste milieu entre acharnement thérapeutique et perte de chance pour l’enfant. En 1997, la moitié des décès d’enfants nés grands prématurés en réanimation néonatale résultaient d’une décision médicale « de fin de vie » . Depuis 2005, la procédure de décision de fin de vie est régie par la loi Leonetti, elle doit être prise de façon collégiale et avec l’avis des parents.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés