Au coin du Web

Immunoglobulines anti-D et vaccins vivants

Mis en ligne le 01/03/2010

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 554,08 Ko)
Souhaitant pratiquer une vaccination rougeole-oreillons-rubéole chez une accouchée rhésus négatif (femme née en 1987, n’ayant eu qu’une injection de ROR et non immunisée contre la rubéole) qui a reçu des immunoglobulines anti-D (Rhophylac®), C. Salinier apprend par la sage-femme que, selon le Vidal, aucun vaccin vivant ne peut être administré avant un délai de trois mois après la dernière administration d’immunoglobulines anti-D (risque de moindre efficacité du vaccin). C. Salinier dit ne pas avoir eu connaissance de cette interaction et surtout ne pas la comprendre.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés