Mise au point

Le mouvement antivaccinal : analyse d'un phénomène de société

Mis en ligne le 28/10/2016

Auteurs :

Recommandé par 1 personne

Lire l'article complet (pdf / 274,64 Ko)

Etudier les rapports entre société et vaccination nous entraîne loin dans l'histoire et nous amène à faire le grand écart entre médecine ayurvédique et Twitter. Connaître les origines, l'histoire et la place dans la société du mouvement antivaccinal est indispensable à la compréhension de celui-ci. C'est un préalable à l'élaboration de réponses pertinentes et efficaces. La vaccination est en effet un outil médical qui a un impact positif majeur sur la santé des populations et des individus. La surveillance épidémiologique et la vaccinovigilance doivent avoir un niveau de qualité élevé. Mais les allégations antivaccinales, non fondées sur des faits en particulier épidémiologiques, font dangereusement courir à la société le risque d'une baisse de la couverture vaccinale et de ses conséquences. Nous ne pouvons pas attendre l'inéluctable résurgence des épidémies qui s'ensuivra. Nous devons convaincre sur des bases scientifiques et objectives, en nous adaptant à la société moderne et à ses modes de communication. La santé de nos enfants est en jeu.

Le phénomène « antivaccinal » a débuté probablement en même temps que la vaccination elle-même. Ce serait en Inde que la variolisation volontaire aurait été décrite pour la première fois dans les livres ayurvédiques (IIe millénaire avant J.-C.). La technique ayurvédique passait par l'inoculation d'un « matériau varioleux » vieux d'un an, issu des pustules de personnes ayant contracté la variole l'année précédente (Sactaya Grantham de Dhanvantari). Cette paternité est cependant discutée. C'est en Grèce que Thucydide, au Ve siècle avant J.-C., rend compte des premières observations d'immunisation naturelle (épidémie de peste à Athènes). En Chine, au IVe siècle, Ge Hong écrit le Baopuzi neipian, ouvrage fondamental dont vont s'inspirer les taoïstes.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent participer ou avoir participé à des interventions ponctuelles (expertise, conseil, conférence, congrès) pour les laboratoires GSK, Sanofi Pasteur, Novartis, Pfizer, AstraZeneca. Les liens d’intérêt détaillés de F. Vié Le Sage, J. Gaudelus et R. Cohen sont disponibles sur le site d’Infovac-France : http://www.infovac.fr/les-experts.

auteurs
Pr Joël GAUDELUS

Médecin, Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique, Hopital Jean-Verdier, Bondy, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nathalie GELBERT BAUDINO

Médecin, Pédiatrie, Past présidente de l’AFPA, CHAMBERY, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
thématique(s)
vaccins
Mots-clés