Au coin du Web

Oreillons et ROR

Mis en ligne le 01/10/2008

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 129,00 Ko)
La petite Sarah, sept ans, n’a pas eu son rappel ROR malgré mes prescriptions successives, écrit A. Bandinelli. Et, pas de chance, lorsqu’elle vient en consultation, elle présente une parotidite vraisemblablement ourlienne (amylasurie quatre fois la normale) avec une évolution spontanément favorable. Le plus simple est de lui injecter néanmoins le ROR un à deux mois après cet épisode sans s’embarrasser de sérologie ourlienne, estime A. Bandinelli, qui demande toutefois l’avis de ses confrères.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés