Consensus

Utilisation du propanolol au cours des hémangiomes du nourrisson: conférence de consensus

Mis en ligne le 01/09/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 229,26 Ko)
Les hémangiomes du nourrisson (HN) sont des tumeurs bénignes développées à partir des cellules endothéliales des vaisseaux ; elles forment une masse tubéreuse de topographie surtout sous-cutanée et de couleur rouge due à la présence de sang. La durée et la vitesse de croissance de ces tumeurs sont variables et imprévisibles, lentes ou rapides, avec tous les intermédiaires. On estime qu’environ 12 % sont suffisamment complexes pour nécessiter une prise en charge spécialisée. Les principales complications sont les défigurations définitives, les ulcérations, les saignements, les complications visuelles, l’obstruction des voies aériennes, l’insuffisance cardiaque et, plus rarement, les décès. Les médicaments actifs vis-à-vis des hémangiomes sont les corticoïdes, l’interféron alpha, les alcaloïdes de la pervenche et, depuis 2008, le propranolol. Bien que les études sur leur efficacité ne répondent pas aux critères de la médecine fondée sur des preuves, celle du propranolol a justifié la tenue d’une conférence de consensus américaine, qui a eu lieu en décembre 2011. Jusque-là, alors que les hémangiomes sont assez fréquents et que leurs possibles complications sont sévères, il n’existait pas de recommandations consensuelles. Les propositions faites au cours de la conférence ont été affinées par la suite, aboutissant aux recommandations publiées dans Pediatrics en janvier 2013.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés