Utilisation des vasoconstricteurs en rhinologie

Mis en ligne le 01/01/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 125,60 Ko)
Les vasoconstricteurs utilisés en rhinologie sont des sympathomimétiques alphaadrénergiques à effets périphériques.
Il faut distinguer l’utilisation au cabinet ou au bloc opératoire, qui est une utilisation ponctuelle, sous surveillance médicale, et l’utilisation à domicile par les patients avec des doses répétées plusieurs jours consécutifs.
Les vasoconstricteurs locaux sont par exemple utiles avant méchage, et nécessaires avant cautérisation d’une tache vasculaire, pour le traitement des épistaxis, dont on connaît la grande fréquence chez l’enfant. Le plus adapté pour cela est la naphazoline, qui n’existe qu’associée à la xylocaïne (Xylocaïne® 5 % à la naphazoline) et qui n’a l’AMM qu’à partir de six ans. On en imbibe un morceau de coton hydrophile que l’on essore (pour éviter la déglutition de l’excédent) et que l’on met en place dans la fosse nasale quelques minutes.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés