Cas clinique

Vaccination contre le méningocoque B : de l’autorisation de mise sur le marché aux recommandations

Mis en ligne le 04/07/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 402,62 Ko)
Défi technologique, la mise au point par « vaccinologie inverse » du premier vaccin contre les méningocoques B, responsables de 70 % des cas d’infections invasives à méningocoque (IIM) en France, marque un progrès important dans les outils mis à disposition pour prévenir ces infections graves, difficiles à diagnostiquer à leur début, pouvant être d’évolution très rapide et grevée d’une létalité de l’ordre de 10 %.
Le programme de développement clinique du vaccin 4CMen B (Bexsero®) a permis d’évaluer son immunogénicité et sa capacité à induire des anticorps bactéricides vis-à-vis des méningocoques B, ainsi que sa tolérance dans différentes tranches d’âge. Des schémas vaccinaux ont pu être ainsi définis. Ce vaccin a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne en 2013. Il est indiqué pour l’immunisation active contre l’infection invasive méningococcique causée par Neisseria meningitidis du groupe B à partir de l’âge de deux mois. Dans l’immédiat, le Royaume-Uni et l’Australie le recommandent en population générale. Les recommandations françaises sont très ciblées.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés