Editorial

“Deviens ce que tu es”

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : Marc Villaceque

Lire l'article complet (pdf / 59,29 Ko)

Les infirmières en pratique avancée (IPA) représentent une opportunité pour le système de santé de moins en moins efficient ; encore faut-il apprécier leurs compétences à leur juste valeur, reconnue par une rémunération pertinente et attractive.

Il est paradoxal que tout le monde parle des IPA alors que très peu de gens connaissent véritablement leurs fonctions et leurs champs de compétences. Pour certains, elles sont la solution à tous les problèmes du système de santé, des déserts médicaux à l'optimisation des parcours patients, en passant par les délais d'attente trop longs qui compliquent l'accès aux soins. Pour autant, plusieurs de ces IPA ne trouvent pas de travail dans leurs nouvelles fonctions.

Devant ce constat et en vue de favoriser leur accueil en cardiologie, le Syndicat national des cardiologues, en collaboration avec un groupe de travail composé de cardiologues et d'IPA, a élaboré un dossier complet sur cette nouvelle pratique et propose la mise en relation entre IPA et cardiologues libéraux sur le site du syndicat1.

Comme toute nouveauté, cette profession est accueillie avec circonspection, prudence, voire méfiance par les médecins. Ils y voient bien souvent un professionnel concurrent plutôt que complémentaire, avec des compétences différentes et une autre approche de la maladie et du patient. Pourtant, c'est bien auprès des médecins de terrain que nous devons expliquer l'apport exceptionnel de ce nouveau métier. Non pas pour les ­convaincre de l'intérêt pour le système de santé de travailler en coordination avec une IPA, mais plutôt en leur montrant que cela renforce le travail en équipe et le rend plus riche, efficient et stimulant et, finalement, c'est bien le patient qui est gagnant. À titre personnel, dans mon cabinet, je mesure tous les jours la chance que j'ai de travailler avec une IPA, et le départ de celle-ci affecterait la qualité de nos prises en charge.

Il n'est jamais facile de créer le monde de demain, mais cela vaut la peine qu'on s'y attèle sans ménager notre peine. Il y a 150 ans, ­Friedrich Nietzsche a écrit cette phrase, prophétique pour les IPA, “Deviens ce que tu es”.

Bon courage à toutes et tous !

1 Voir le dossier “L'infirmier en pratique avancée en cardiologie”(https://www.sncardiologues.fr/innov-cardio) et la plateforme Cardio'Link sur le site https://www.sncardiologues.fr

Liens d'interêts

M. Villaceque déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet éditorial.

auteur
Dr Marc VILLACEQUE

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Président du Syndicat national des cardiologues, Nîmes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pratique avancée