Tribune

Infirmier en pratique avancée et soins de premiers recours

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : Éloïc Mégert

Recommandé par 1 personne

  • Les dynamiques de transition épidémiologique et démographique, aggravées ces derniers temps par la crise du Covid-19, mettent en lumière les dysfonctionnements de notre système de santé. La défense d'intérêts corporatistes médicaux, mais aussi internes aux professions non médicales, a contribué à figer l'organisation et la répartition des activités dans notre système de santé. Ces prises de position ôtent toute possibilité de flexibilité permettant de répondre aux nouveaux enjeux sanitaires. Les leviers et axes d'amélioration sont multiples, tant au niveau des organisations que des modes managériaux ou des financements. Cependant, une révolution sanitaire pourrait se dérouler en France si la pratique avancée était reconnue, non pas comme un cautère sur une jambe de bois ou une simple valorisation de carrière des “paramédicaux”, mais comme une nouvelle distribution des compétences destinée à fluidifier les parcours de soins de plus en plus complexes tout en favorisant l'accès à la prise en charge et à la prévention.
Liens d'interêts

É. Mégert déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
M Éloïc MEGERT

Infirmier en pratique avancée
Excideuil
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pratique avancée