Cas clinique

Patiente atteinte de polykystose hépatorénale : rôle de l'IPA

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : Ludivine Videloup

Mme H., âgée de 75 ans, est suivie pour une insuffisance rénale chronique (IRC) de stade 5 sur une polykystose hépatorénale a priori autosomique dominante (PKRAD) [1]. Cette maladie est la première cause génétique d'insuffisance rénale terminale.

Cette consultation est la première rencontre entre l'IPA et la patiente. Sa prise en soin se fera en alternance avec son néphrologue référent. Les objectifs sont de vérifier l'apparition de complications et/ou des critères de gravité qui justifierait la mise en dialyse, de réévaluer le niveau de compréhension de la patiente concernant sa situation, de faire un bilan pour la mise en place d'un accompagnement adapté à ses besoins qui seront évolutifs. La Haute Autorité de santé (HAS) a publié des recommandations pour ces parcours complexes [2].

( ... )

Liens d'interêts

L. Videloup déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Mme Ludivine VIDELOUP

Infirmier en pratique avancée
Caen
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pratique avancée