SMD et VEXAS : le brouillard se dissipe