Le nombre de biothérapies préalables diminue aussi l’efficacité du risankizumab dans la maladie de Crohn

D’après Panaccione R et al., abstr. OP194, actualisé