Traitement de première ligne du myélome chez les patients jeunes : faut-il continuer à faire des traitements intensifs avec autogreffe ?