Rucaparib + nivolumab pour les patients atteints d’un CPRCm chimionaïfs : peut-être si HRD+, mais le rôle de l’IO reste à définir

D'après Petrylak D et al., abstr. 579MO, actualisé