Vers une correction génétique ex vivo

D’après Avgerinou A et al., abstr. 152, actualisé