Arrêt ou maintien du mépolizumab : le nombre d’exacerbations avant mise sous traitement est prédictif du risque futur d’exacerbations

D’après Humbert M et al., abstr. A1445, actualisé