Étravirine/raltégravir (400/800 mg) en stratégie de maintenance

D’après Palich R et al., poster 494, actualisé