“Un désastre peut frapper vers la fin du voyage”*