Rhumatologues hospitaliers et libéraux : que faire à l’heure du déconfinement ?

Pour répondre aux questions pratiques relatives à la prise en charge des patients de rhumatologie au moment du déconfinement, nous avons interrogé 3 experts, le Pr Jérôme Avouac, rhumatologue à l’hôpital Cochin à Paris, le Pr Jacques Morel, rhumatologue au CHU de Montpellier, et le Dr Solen Kerneis, infectiologue à l’hôpital Cochin également.
L’épidémie est sous contrôle sur le territoire, mais l’immunité de groupe n’a pas atteint un niveau suffisant. Il faut donc rester vigilant pour éviter une 2e vague. La demande sera probablement importante, car de nombreux patients ont volontairement renoncé aux soins au cours des 2 derniers mois, par peur de la contamination. Or, les capacités d’accueil vont être restreintes, et certaines procédures vont alourdir l’organisation. Certains patients devront être vus à l’hôpital, d’autres pourront continuer à bénéficier des téléconsultations. La protection des soignants et des patients reposera sur la mise en place des gestes barrières de base : lavage des mains, port d’un masque et désinfection entre 2 patients. L’interaction entre ville et hôpital sera plus importante que jamais, et il faudra autant que possible organiser l’offre de soins au niveau territorial pour répondre à la demande. Quelques grands messages doivent être retenus, notamment la responsabilité individuelle des patients qui doivent se signaler s’ils ont des symptômes, le respect des règles barrières, le choix des priorités de prise en charge et l’importance de ne pas renoncer aux soins.