Culture et peau

De la transformation expérimentale du microbiote cutané

Mis en ligne le

Mis à jour le 30/11/2017

Auteurs : F.J. Lapointe

  • Le projet portant sur le microbiome humain a révélé que moins de 50 % des cellules composant notre corps sont humaines : les autres sont des cellules bactériennes (1). Ces résultats soulignent que le génome humain n'est donc qu'un seul des nombreux génomes qui constituent Homo sapiens. Dès lors, de nouveaux concepts doivent s'étendre au-delà des limites de notre peau pour y inclure nos communautés microbiennes résidentes (2).
Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Pr François-Joseph LAPOINTE

Département de sciences biologiques, université de Montréal, Montréal
Canada
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Dermatologie
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]