Dossier

Impact des opioïdes sur les fonctions hypothalamohypophysaires : à propos d'un cas clinique

Mis en ligne le

Auteurs : L. Carton, M. De Graaf, E. Merlen, N. Buisset, A.P. Jonville-Berrat, M. Auffret, B. Rolland

La prise en charge addictologique d'une dépendance aux opioïdes, dans un contexte de douleurs chroniques, peut passer par l'instauration d'un traitement de substitution aux opiacés (TSO). En dépit de leurs particularités pharmacodynamiques, les TSO, comme les antalgiques opioïdes, peuvent avoir des effets indésirables. Cet article présente la situation clinique d'un homme de 35 ans recevant une substitution par buprénorphine-naloxone pour une dépendance aux antalgiques opioïdes et présentant des déficits corticotrope et gonadotrope, un effet indésirable décrit dans la littérature mais souvent mal connu des cliniciens.

Liens d'interêts

L. Carton déclare avoir des liens d’intérêts avec Indivior et Lundbeck.

B. Rolland déclare avoir des liens d’intérêts avec Indivior et Bouchara. M. De Graaf, E. Merlen,

N.Buisset, A.P. Jonville-Berrat et M. Auffret déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Louise CARTON

Médecin, Psychiatrie, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Emilie MERLEN KOSYDAR

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, CHU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nadia BUISSET

Médecin, Neurochirurgie, CHU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Marine AUFFRET

Médecin, Pharmacologie, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Benjamin ROLLAND

Médecin, Addictologie / toxicomanies et alcoologie, Centre hospitalier Le Vinatier, Bron, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]