Naître

Diagnostic et prévention des réactions toxidermiques de l'enfant

Mis en ligne le 01/01/2010

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 353,75 Ko)

5 à 20 % des sujets de tous âges rapportent des réactions présumées allergiques à un ou plusieurs médicaments et substances biologiques. Les réactions les plus fréquentes sont les rashs maculopapuleux et les urticaires et angio-oedèmes. Le diagnostic est avant tout basé sur une analyse détaillée de l’histoire clinique, sur les tests cutanés et sur les tests de provocation/réintroduction, mais, dans la grande majorité des cas, la valeur diagnostique et/ou prédictive des tests in vitro explorant les réactions d’hypersensibilité immédiate ou non immédiate est faible ou non validée. Chez les enfants chez lesquels une allergie ou intolérance aux médicaments est prouvée ou hautement probable, la prévention des récidives repose sur une éviction durable du médicament responsable et des médicaments présentant une réactivité croisée avec le médicament en cause.

centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]