Editorial

À l'aune du temps long …

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : Pr Mathieu Ceccaldi

Lire l'article complet (pdf / 664,60 Ko)

Pour beaucoup d'entre nous, cette pandémie et les contraintes qu'elle nous impose ont placé entre parenthèses de nombreux plaisirs minuscules ou pas qui agrémentent et rythment nos vies... La période particulière que nous vivons pourrait perturber notre rapport intime à l'horloge de la vie et notre perception du temps qui passe. Une étude, menée à la Liverpool John Moores University, s'est intéressée au ressenti du temps qui passe chez 687 participants pendant le confinement du printemps 2020 en Grande-Bretagne [1]. Elle a révélé 2 catégories principales de sujets : ceux pour lesquels le temps est passé plus vite (41 %) et ceux pour lesquels il est passé plus lentement (40 %), les premiers étaient plutôt jeunes et occupés alors que les seconds étaient des personnes âgées de plus de 65 ans, moins occupées et plus stressées. ( ... )

 

Liens d'interêts

M. Ceccaldi déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Mathieu CECCALDI
Pr Mathieu CECCALDI

Médecin
Neurologie
CHU Timone, Marseille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie