Mise au point

Comment prendre en compte la pathologie vasculaire cérébrale dans la perspective des immunothérapies antiamyloïdes ?

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : J. Delrieu

  • Les ARIA (amyloid-related imaging abnormalities) peuvent survenir de manière spontanée chez un patient présentant une maladie d'Alzheimer, mais sont le plus souvent en lien avec l'administration d'anticorps monoclonaux antiamyloïdes.
  • Les ARIA peuvent être de 2 types : œdémateux (ARIA-E, parenchymateux ou effusion sulcale) ou hémorragique (ARIA-H, parenchymateux ou sidérose superficielle).
  • Les principaux facteurs de risque d'ARIA sont l'allèle ε4 de l'apolipoprotéine E (ARIA-E) et l'utilisation d'un traitement antithrombotique (ARIA-H).
  • Les ARIA sont plus souvent asymptomatiques et disparaissent après l'arrêt du traitement pendant plusieurs semaines.
Liens d'interêts

J. Delrieu déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Julien DELRIEU
Dr Julien DELRIEU

Médecin
Neurologie
Gérontopôle CHU de Toulouse, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
Mots-clés