Dossier

L'hypertriglycéridémie chez la femme enceinte

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : M. Lemaitre, A. Vambergue

  • Au cours de la grossesse, l'élévation des triglycérides est physiologique. Un taux supérieur à 2,5 g/L définit l'hyper­triglycéridémie gestationnelle (HTG), dont la sévérité est variable selon l'étiologie (déficit génétique constitutionnel, déficit de la lipoprotéine lipase acquis). L'HTG est associée à différentes complications, dont l'impact est non négligeable sur la morbimortalité maternofœtale. La pancréatite aiguë est la plus sévère d'entre elles. Les autres complications sont représentées par la pré-éclampsie, la prématurité, la macrosomie et par une majoration du risque cardiovasculaire maternel à long terme. Le régime hypolipidique est le traitement de référence. Cependant, dans les formes sévères, l'insulinothérapie, l'héparinothérapie ou encore la plasmaphérèse peuvent être appliquées.
Liens d'interêts

M. Lemaitre et A. Vambergue déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Madleen LEMAITRE

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Claude-Huriez, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Anne VAMBERGUE

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, CHRU, LILLE, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
Mots-clés