Dossier

L'hypertriglycéridémie du diabétique

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : B. Vergès

  • L'hypertriglycéridémie est fréquente au cours du diabète de type 2 (DT2) et représente un élément central de la dyslipidémie du diabétique. L'hypertriglycéridémie est observée après les repas, consécutivement à une augmentation de la production des chylomicrons par les entérocytes et à un ralentissement de leur catabolisme, ou survient à jeun, en raison d'une production accrue de VLDL (very-low-density lipoprotein) et à une diminution de leur catabolisme. L'insulinorésistance décrite au cours du DT2 joue un rôle physiopathologique majeur dans l'augmentation de la production et le ralentissement du catabolisme des chylomicrons et des VLDL. L'hypertriglycéridémie, observée chez les patients DT2, a des conséquences directes sur le métabolisme lipidique en favorisant la production de lipoprotéines LDL petites et denses, athérogènes, et en accélérant le catabolisme des HDL, ce qui réduit le taux plasmatique de cholestérol HDL. L'hypertriglycéridémie est impliquée dans l'augmentation du risque cardiovasculaire constatée au cours du DT2. Elle nécessite donc une prise en charge thérapeutique chez les patients DT2 dont le risque cardiovasculaire est augmenté.
Liens d'interêts

B. Vergès déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Bruno VERGÈS

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
CHU, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
Mots-clés