Dossier

Blocage des checkpoints immunologiques PD-1/PD-L1 : les nouvelles immunothérapies anticancéreuses

Mis en ligne le 23/09/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,64 Mo)
» Le ciblage de l'axe PD-1/PD-L1 représente une avancée importante dans l'immunothérapie des cancers, illustrant l'intérêt du ciblage des checkpoints immunologiques afin de lever l'inhibition exercée par les cellules tumorales sur l'immunité adaptative développée contre elles. Les essais thérapeutiques avec des inhibiteurs de PD-1 ou de PD-L1 sont particulièrement prometteurs : des taux de réponse importants sont observés dans plusieurs types tumoraux tels que le mélanome, les cancers pulmonaires non à petites cellules et les cancers rénaux, ainsi que des durées de réponse pouvant être particulièrement prolongées. La toxicité de ces thérapies paraît par ailleurs limitée. L'expression de PD-L1 en immunohistochimie constitue le biomarqueur prédictif de réponse le plus étudié, mais il présente de nombreuses limites techniques et biologiques conduisant à poursuivre la recherche de nouveaux biomarqueurs. Le développement de combinaisons thérapeutiques avec d'autres thérapies, ciblant le système immunitaire ou non, devrait entraîner la mise en place de nombreuses études dans les années à venir.
auteurs
Dr Julien ADAM

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Monica ARNEDOS

Médecin, Oncologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés