Congrès/Réunion

Congrès américain en oncologie clinique (juin 2014)

Mis en ligne le 23/09/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,29 Mo)
Parmi les “scoops” de cet ASCO® 2014, j’ai retenu ceux concernant les cancers de l’ovaire. Grâce au démembrement moléculaire des cancers ovariens en 2 grandes familles − les cancers de type I, avec précurseurs connus (tumeurs à malignité limite, endométriose) et évolution plutôt lente, et les cancers de type II, avec instabilité génétique, anomalies de BRCA1 (constitutionnelle ou non) et évolution rapide −, une prise en charge personnalisée peut enfin être envisagée dans ce groupe de tumeurs hautement agressives.
auteur
Pr Frédérique PENAULT-LLORCA
Pr Frédérique PENAULT-LLORCA

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
Centre Jean-Perrin, Clermont-Ferrand
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés