Cas clinique

Grand Prix 2016 - 1er lauréat - Cancer du sein HER2 équivoque par polyploïdisation après hormonothérapie néo-adjuvante

Mis en ligne le 27/12/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 5,06 Mo)

Mme A, âgée de 72 ans, a présenté un carcinome invasif du sein gauche, de type non spécifique (NST), de grade de Scarff, Bloom et Richardson (SBR) II (3 + 2 + 2), avec 90 % de récepteurs estrogéniques (RE) et 2 % de récepteurs à la progestérone (RP), HER2 2+, non amplifié en chromogenic in situ hybridization (CISH) [3 copies/noyau], classé cT2N2a. Une chirurgie conservatrice d'emblée n'étant pas réalisable, au vu de l'âge de la patiente et de l'hormonodépendance de la tumeur, une hormonothérapie néo-adjuvante par inhibiteur de l'aromatase a été instaurée.

Liens d'interêts

A. Maran-Gonzalez, P. Roger, H. Frugier, F. Bibeau et S. Guiu déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

P. Rouanet n’a pas précisé ses éventuels Rogerliens d’intérêts.

auteurs
Dr Aurélie MARAN-GONZALEZ

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Institut régional du cancer de Montpellier (ICM)., Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Pascal ROGER

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, CHU, Nîmes, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Frédéric BIBEAU

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, CHU, Caen, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Philippe ROUANET

Médecin, Oncologie, Institut régional du cancer de Montpellier (ICM), MONTPELLIER CEDEX 5, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Séverine GUIU

Médecin, Oncologie, Institut régional du cancer de Montpellier (ICM), Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
Mlle Hélène FRUGIER

Autre professionnel de santé, Institut régional du cancer de Montpellier (ICM), Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie sénologie
Mots-clés