Dossier

Mutations MET exon 14 : ­identification et ciblage thérapeutique

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : P. Jamme, A. Cortot, C. Descarpentries

  • Les mutations MET exon 14 (METex14) sont retrouvées dans environ 3 % des carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC).
  • Elles sont situées dans ou à proximité immédiate des sites d'épissage de l'exon 14 du gène MET conduisant à un ARN messager dépourvu d'exon 14.
  • L'exon 14 de MET code pour une partie du domaine juxtamembranaire. Ce domaine régule négativement l'activation du récepteur MET, et sa perte entraîne une stabilisation du récepteur.
  • Des techniques optimisées sont nécessaires pour une détection fiable de ces altérations sur ADN. Des tests sur ARN sont également disponibles et mettent en évidence un transcrit alternatif avec un saut de l'exon 14 de MET.
  • Plusieurs inhibiteurs de tyrosine kinase de MET ont été développés et sont accessibles en France via des autorisations d'accès compassionnel ou précoce.
Liens d'interêts

P. Jamme et A. Cortot n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

C. Descarpentries déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Novartis et Roche.

auteurs
Dr Philippe JAMME

Interne, Oncologie, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Alexis CORTOT

Médecin, Pneumologie, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés