Dossier

Place de l'oncosénologue dans la prescription des analyses oncogénétiques

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : J. Moretta, C. Noguès

  • Dans certaines formes avancées de cancers du sein, les oncosénologues peuvent désormais prescrire des analyses génétiques sur matériel tumoral lorsque la finalité est théranostique, c'est-à-dire lorsque l'orientation thérapeutique vers une thérapie ciblée est associée à un biomarqueur moléculaire. Étant donné que certaines mutations mises en évidence telles que BRCA1 ou BRCA2 peuvent être héritables, cette prescription d'analyse génétique tumorale par l'oncologue doit être accompagnée d'une information spécifique à la personne. Il s'agit donc d'un changement de paradigme pour les oncosénologues.
  • Lorsque la personne présente des critères cliniques faisant suspecter une prédisposition héréditaire au cancer, une consultation d'oncogénétique reste nécessaire quel que soit le résultat de l'analyse génétique de la tumeur. En effet, celle-ci ne remplace pas le conseil génétique pour la personne et sa famille lorsque la personne présente un cancer évocateur d'une possible prédisposition.
Liens d'interêts

J. Moretta et C. Noguès déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Jessica MORETTA

Médecin, Oncologie, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie sénologie
Mots-clés