Dossier

Rationnel pour une approche néoadjuvante versus adjuvante dans le cancer de la vessie

Mis en ligne le 31/03/2022

Auteurs : G. Pignot, C. Thibault

Les stratégies néoadjuvantes et adjuvantes autour de la cystectomie sont importantes pour améliorer le pronostic des tumeurs de la vessie localisées. Chacune des 2 approches a des avantages et des inconvénients. La chimiothérapie néoadjuvante est recommandée pour tous les patients susceptibles de pouvoir recevoir un traitement à base de cisplatine en raison d'un bénéfice démontré sur la survie globale, alors que la chimiothérapie adjuvante se discute pour les patients pT3-4 et/ou pN+ après cystectomie. Les nouvelles immunothérapies sont en cours d'évaluation en périopératoire. En néoadjuvant, les taux de réponse pathologique complète sont encourageants, et l'on attend les données de survie à partir des essais de phase III en cours. En adjuvant, le nivolumab a montré un bénéfice en survie sans récidive, mais une meilleure sélection des patients fondée sur l'expression de PD-L1 et/ou la détection d'ADN tumoral circulant semble indispensable. Plusieurs combinaisons de traitements administrés en néoadjuvant et en adjuvant sont actuellement en cours d'évaluation.

Liens d'interêts

G. Pignot déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, BMS, MSD, Janssen, Astellas, Pfizer, Merck, Ipsen, Bouchara-­Recordati et Bayer.

C. Thibault déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, MSD, Astellas, Pfizer, Merck, Janssen et Sanofi.

auteurs
Dr Géraldine PIGNOT

Médecin, Urologie, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Constance THIBAULT

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Cancer de la vessie,
Vessie
Mots-clés