Dossier

Rôle de la télomérase dans le vieillissement et l'oncogenèse et perspectives thérapeutiques

Mis en ligne le 30/09/2021

Auteurs : O. Becker, S. Oudard, E. Tartour, C. Granier

Les télomères permettent de protéger l'intégrité génomique, mais diminuent à chaque division cellulaire, ce qui entraîne la sénescence. Leur longueur peut être maintenue par la télomérase. Une forte activité télomérase et des télomères plus longs semblent être liés à un ralentissement du vieillissement et de l'immunosénescence. Dans la cancérogenèse, le raccourcissement des télomères joue à la fois un rôle protecteur, en limitant la prolifération cellulaire, et un rôle favorisant, en induisant une instabilité génomique. La télomérase étant active dans la majorité des cellules cancéreuses, des essais tentent de la cibler en cancérologie, soit en l'inhibant directement, soit par immunothérapie ; mais aucun médicament n'est pour l'instant utilisé dans la pratique courante.

Liens d'interêts

O. Becker, S. Oudard, E. Tartour, C. Granier déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Ondine BECKER

Médecin, Oncologie, Paris cardiovascular research center, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Stéphane OUDARD

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Eric TARTOUR

Médecin, Immunologie et immunopathologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Clémence GRANIER

Pharmacien, Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie
thématique(s)
Cancer du rein
Mots-clés