Editorial

Les tumeurs prostatiques à l'honneur lors de l'édition 2021 de l'ESMO

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : Dr Philippe Beuzeboc

Lire l'article complet (pdf / 56,25 Ko)

Lors de cette édition du congrès de l'ESMO 2021 étaient attendus les résultats des études de phase III STAMPEDE et PEACE-1 dans les cancers de prostate hormonosensibles.

Présentés en session plénière, ils vont prochainement changer nos pratiques quand ils seront intégrés dans les futures recommandations.

L'étude STAMPEDE concernait les patients atteints d'un cancer de la prostate non métastatique ayant une maladie localisée N– à haut risque ou N+. Combiné à la radiothérapie, le traitement médical comparait à une suppression androgénique seule de 3 ans une intensification de l'hormonothérapie associant la suppression androgénique de 3 ans, un traitement par acétate d'abiratérone (± enzalutamide) pendant 2 ans. L'étude est positive en termes de survie sans métastases et de survie globale.

L'étude PEACE-1 a montré pour la première fois qu'une intensification thérapeutique combinant du docétaxel, une suppression androgénique et de l'acétate d'abiratérone avec ou sans radiothérapie sur la prostate allongeait la survie globale, notamment en cas de haut volume tumoral.

À l'inverse, aucun message fort n'a été délivré dans les tumeurs du rein et les tumeurs urothéliales, mais des actualisations d'études de phase III et de nouvelles pistes thérapeutiques qui nécessitent d'être confirmées.

Bonne lecture.


Liens d'interêts

P. Beuzeboc déclare avoir des liens d’intérêts avec Sanofi, Janssen, Bayer, Astellas, Ipsen, Roche, MSD, AstraZeneca et BMS.

auteur
Dr Philippe BEUZEBOC
Dr Philippe BEUZEBOC

Médecin
Radiothérapie
Hôpital Foch, Suresnes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Cancer de la prostate