Editorial

L'urologie à l'heure de la robotique

Mis en ligne le 30/09/2019

Auteurs : Dr François Rozet

Lire l'article complet (pdf / 1,36 Mo)

Ce dossier des Correspondances en Onco-Urologie est un peu différent de celui des numéros habituels, car il est très chirurgical. Il nous a semblé intéressant, après 20 ans de développement de la chirurgie robotique en urologie, de revenir sur les origines de cette technique, et de faire le point sur son utilisation dans la prise en charge des tumeurs ­urologiques.

Dans ce numéro, Xavier Cathelineau revient sur le développement de la robotique en urologie. Il n'explore pas seulement l'histoire récente, mais revient sur le concept de robotique développé à l'époque de Platon et d'Aristote. Il nous fait voyager à travers le Moyen Âge, la Renaissance, le siècle des Lumières, jusqu'à ­l'industrialisation du XIXe siècle, puis l'accélération contemporaine. Il nous dit pourquoi l'urologie a été une source d'innovation, et ouvre le débat sur les perspectives d'avenir.

La prostatectomie totale a été la 1re intervention urologique complexe pour laquelle les chirurgiens ont pu bénéficier de l'apport technologique du robot Da Vinci®. Celui-ci a permis de diminuer la difficulté technique de la cœlioscopie, tout en conservant les avantages d'une voie d'abord peu invasive. La 1re prostatectomie totale robot-assistée a été réalisée en 2001 au CHU Henri-Mondor par Claude Abbou avant de devenir la référence aux États-Unis. Dans ce numéro, Alexandre Ingels et Alexandre de la Taille reviennent sur cette aventure initiale, puis décrivent la technique, les résultats et les limites de la prostatectomie robotique moderne.

Zine-Eddine Khene et Karim Bensalah nous expliquent comment la voie d'abord robotique s'est développée dans la prise en charge des tumeurs du rein. Après une 1re néphrectomie robot-assistée effectuée en France en 2001, c'est essentiellement pour la réalisation de ­néphrectomies partielles que la voie d'abord robotique va montrer son avantage. Nos collègues détaillent les différentes directions dans lesquelles la chirurgie rénale robotique s'est propagée, puis reviennent sur la question de l'utilisation raisonnée de ces techniques coûteuses.

La chirurgie du cancer de la vessie infiltrant le muscle est en pleine évolution. Il s'agit le plus souvent d'une prise en charge multimodale où la chimiothérapie, et bientôt l'immunothérapie, vient compléter le geste chirurgical. Ce geste d'exérèse est fondamental pour les formes localisées. Jérôme Parra et Thomas Seisen décrivent la technique de la cystectomie par voie laparoscopique robot-assistée. Ils posent le problème du type de reconstruction, de l'avantage fonctionnel et de la diffusion de ce mode opératoire.

Enfin, Sandrine Bourguignon et Rémi Monnier proposent une analyse médicoéconomique de la robotique chirurgicale. Quelles sont les données cliniques et les spécificités de l'estimation du coût du robot ? Comment éclairer la décision d'investissement d'un centre ? Voici plusieurs éléments de réponse à la question du choix stratégique en politique de santé.

Bonne lecture.

Liens d'interêts

F. Rozet déclare avoir des liens d’intérêts avec Astellas, Bouchara Recordati, Ipsen, Janssen et Leo Pharma.

auteur
Dr François ROZET
Dr François ROZET

Médecin
Oncologie
Institut mutualiste Montsouris, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie