Mise au point

Affinité, puissance, efficacité d'un agoniste (opioïde) : que recouvrent ces termes ?

Mis en ligne le 16/04/2018

Mis à jour le 23/04/2018

Auteurs : N. Marie, F. Noble

  • La plupart des médicaments ou drogues agissent sur des cibles (récepteurs, enzymes, etc.) dont l'activation (ou le blocage) va engendrer (ou bloquer) une série de réactions biochimiques à l'origine d'un effet (thérapeutique ou indésirable). Le terme de puissance est très souvent employé pour parler de la pharmacologie d'un ligand (molécule qui interagit avec la cible). Dans les articles, on peut par exemple très souvent lire : “La molécule X est 100 ou 500 fois plus puissante que la molécule Y.” Mais que se cache-t-il derrière cette notion ?
  • L'affinité (facilité avec laquelle une substance se fixe sur sa cible) ne détermine pas, à elle seule, la puissance d'un ligand. En effet, cette dernière est aussi fonction de l'efficacité du ligand, c'est-à-dire de sa capacité à produire une réponse biologique après sa fixation au récepteur, d'une part, et de l'ampleur de cette réponse, d'autre part.
Liens d'interêts

Les auteurs ne déclarent aucun lien d’intérêt en relation avec le sujet de cet article.

auteurs
Dr Nicolas MARIE

Médecin, Addictologie / toxicomanies et alcoologie, Université Paris-Descartes, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Florence NOBLE

Chercheur, Université Paris-Descartes, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Pharmacologie
Mots-clés