Mise au point

Dépistage biologique des troubles liés aux substances psychoactives en milieux professionnels

Mis en ligne le 30/05/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 764,70 Ko)

D'après le Baromètre santé de l'Inpes 2014, 9,5 % des actifs présentent des ivresses alcooliques répétées, y compris sur leur lieu de travail, 7,3 % une consommation d'alcool à risque et 9 % ont consommé du cannabis durant l'année écoulée. L'usage de substances psychoactives en milieu professionnel peut avoir un impact sur la sécurité et la performance des employés et/ou de tiers. Le travail est un marqueur de santé des salariés, elle-même garante des performances. Les liens entre addictions et travail sont complexes. I l apparaît capital de dépister les troubles liés à l'usage de substances, tant pour le salarié que pour l'entreprise. Les conséquences peuvent en être en effet graves pour les employés : accidents du travail, notamment dans les secteurs du bâtiment et des transports, problèmes relationnels avec les collègues et/ ou la hiérarchie, ainsi que pour les entreprises : absentéisme, arrêts de travail, baisse de productivité. Dans quel cadre et quelles circonstances les dépistages peuvent-ils être réalisés ? À l'aide de quels outils ? Quelle conduite adopter en pratique ?

auteurs
Dr Kjetil LIOT

Médecin, Médecine du travail, Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Xavier LAQUEILLE

Médecin, Psychiatrie, Chef de service d ’addictologie, Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Camille GALLINARI

Médecin, Addictologie / toxicomanies et alcoologie, Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Alain DERVAUX

Médecin, Psychiatrie, CHU Sud, Amiens, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Addictologie
thématique(s)
Alcoolo-dépendance,
Tabagisme,
Toxicomanie
Mots-clés