Dossier

L'hôpital de jour en addictologie, outil d'aide au maintien de l'abstinence ou étape vers le sevrage ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 07/07/2017

Auteurs : P. Menecier, S. Plattier, L. Rotheval, C. Orosco, D. Lefranc, R. Rezard

  • L'offre d'hospitalisation de jour en addictologie (HJA) se développe : sa place est en cours d'élaboration, au sein de la filière hospitalière de soin. Au-delà de considérations médico-économiques ou organisationnelles, nous proposons une approche clinique de la place qu'elle peut prendre dans des parcours de consommations et de soins complexes. Avant, après ou en alternative au sevrage en substances psychoactives, ce mode d'hospitalisation peut permettre de se centrer sur la santé et la qualité de vie plutôt que le seul niveau de consommation de produits. Les modalités du travail thérapeutique proposé en HJA permettent un accompagnement différencié pour chaque personne, à un moment donné de son existence, et favorise la diversité plutôt que la normativité d'un seul objectif de soins.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Pascal MENECIER

Médecin, Addictologie / toxicomanies et alcoologie, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Sandrine PLATTIER

Psychologue, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Laeticia ROTHEVAL

Psychologue, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Carole OROSCO

Psychologue, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Delphine LEFRANC

Infirmier / Infirmière, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Rachel REZARD

Infirmier / Infirmière, Hôpital des Chanaux, Mâcon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Addictologie
Mots-clés