Dossier

La gencive pathologique - Les lésions gingivales provoquées par des médicaments

Mis en ligne le 09/05/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 9,20 Mo)

Certains médicaments sont connus pour déclencher la formation de lésions gingivales qui sont majoritairement non spécifiques. Les mécanismes étiopathogéniques restent encore obscurs. Les composants du médicament peuvent irriter la gencive par contact direct et, sur le plan général, être allergènes, s'accumuler dans le chorion gingival, modifier les paramètres physicochimiques de la cavité buccale ou interférer avec les mécanismes cicatriciels, immunitaires et hémostatiques. D'autres facteurs comme la plaque dentaire ou le tabagisme peuvent avoir des effets néfastes sur la gencive.

L'hypertrophie gingivale est principalement provoquée par trois classes de médicaments : le Di-Hydan®, anticonvulsivant de la famille des hydantoïnes, lesimmunosuppresseurs, notamment la ciclosporine A, et les inhibiteurs calciques. L'augmentation de volume de la gencive apparaît en général entre un à trois mois après la prise du médicament inducteur. Elle est souvent mal perçue par les patients en raison des complications qu'elle génère : brossage dentaire difficile, alimentation perturbée, problèmes d'élocution et disgrâce esthétique. La sévérité de l'atteinte gingivale varie d'une part selon la molécule, d'autre part d'un patient à l'autre et, pour un même patient, d'un site dentaire à l'autre. Une prédisposition génétique et la présence de facteurs bactériens locaux expliqueraient ces variabilités.

auteurs
Dr Sophie-Myriam DRIDI

Chirurgien-Dentiste, Hôpital Henri Mondor, AP-HP, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Frédérick GAULTIER

Chirurgien-Dentiste, Hôpital Henri Mondor, AP-HP, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sylvie JEANNE

Chirurgien-Dentiste, CHU, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Dermatologie
Mots-clés