Mise au point

Mélanomes palmoplantaires

Mis en ligne le 10/03/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,77 Mo)

Les mélanomes palmoplantaires sont rares, représentant environ 5 % de l'ensemble des mélanomes cutanés. Plusieurs caractéristiques conduisent à les différencier des autres formes cutanées :

• une épidémiologie spécifique (fréquence relative très variable selon les populations, faible rôle du soleil, rôle possible des traumatismes) ;

• un aspect clinique particulier, souvent très trompeur, favorisant le retard diagnostique ;

• un type histologique spécifique : on parle alors de “mélanome acrolentigineux” (ALM) ;

• un profil génétique différent : rareté des mutations de BRAF, fréquence des mutations de KIT ;

• des difficultés thérapeutiques et un pronostic sombre.

Liens d'interêts

F. Grange déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Pr Florent GRANGE

Médecin
Dermatologie et vénéréologie
Hôpital Robert-Debré, Reims
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Oncologie dermatologie
Mots-clés