Culture et peau

Papulose bowénoïde révélant une lymphopénie CD4 elle-même révélant un lymphome d’évolution fatale

Mis en ligne le 09/12/2009

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 178,85 Ko)

Un homme de 34 ans est adressé pour la prise en charge thérapeutique d’une condylomatose ano-génitale récidivante. Dans ses antécédents, on note une toxicomanie intraveineuse de 1996 à 2000 et la notion d’une urticaire au froid relativement invalidante. Depuis environ 4 ans, le patient présente des condylomes de la marge anale récidivants ayant nécessité des traitements par laser itératifs. Un traitement par imiquimod crème à 1 % a été extrêmement mal toléré et n’a pas été poursuivi. Un an auparavant, une lésion périanale droite d’aspect croûteux est biopsiée. L’histologie montre une néoplasie intra-épithéliale de haut grade compatible avec le diagnostic de papulose bowénoïde. À cette époque, une première numération révèle une lymphopénie à 510/mm3. Le patient est adressé dans le service pour exploration. L’examen clinique retrouve un patient en bon état général de 71 kg pour 1 m 83.

L’examen dermatologique retrouve des papules translucides parfois ombiliquées du cou évoquant des molluscum contagiosum (figure 1). Il existe des papules de petite taille pigmentées du fourreau évoquant des condylomes (figure 2). L’examen de la marge anale retrouve des plis radiaires profonds, épais, irréguliers (figure 3) avec plusieurs zones discrètement érythémateuses et la présence de macules pigmentées en périphérie (figure 4).

[...]

auteurs
Pr Nicolas DUPIN

Médecin, Dermatologie et vénéréologie, Pavillon Tarnier, hôpital Cochin, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr FRANÇOIS DREYFUS

Médecin, Hématologie, GROUPE HOSPITALIER COCHIN-ST VINCENT DE PAUL, PARIS CEDEX 14, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Dermatologie