Dossier

OCT-angiographie et dépistage de la rétinopathie diabétique

Mis en ligne le 04/03/2018

Mis à jour le 19/03/2018

Auteurs : A. Sikorav

Télécharger le pdf (pdf / 1,98 Mo)
  • L'OCT-angiographie est un examen non invasif et rapide permettant de détecter des altérations vasculaires rétiniennes précoces, en l'absence d'anomalies cliniques à l'examen biomicroscopique.
    Elle apparaît comme un outil de dépistage prometteur de la rétinopathie diabétique, notamment dans le suivi des patients à risque de développer cette pathologie.

La rétinopathie diabétique (RD) constitue une des ­premières causes de malvoyance dans le monde ; sa détection précoce est donc cruciale pour prévenir cette perte de vision.

À ce jour, l'examen du fond d'œil, associé aux rétinophotographies couleur, constitue le gold standard pour le dépistage de la RD. L'angiographie à la fluorescéine est plus sensible que l'examen biomicroscopique pour détecter les stades initiaux de la maladie, mais c'est un examen invasif et relativement long, qui ne peut être utilisé comme un outil systématique de dépistage de la RD. L'OCT-angiographie (OCT-A) est une nouvelle ­imagerie non invasive qui permet de visualiser en profondeur et de manière rapide l'ensemble des vaisseaux rétiniens et choroïdiens. L'OCT-A pourrait-elle devenir un examen de dépistage de la RD ?

Rétinopathie diabétique avérée et OCT-angiographie

Plusieurs auteurs ont montré la présence d'anomalies qualitatives et quantitatives à l'OCT-A en cas de RD avérée, et ce, quel que soit le stade de la rétinopathie, non proliférante et proliférante (1, 3) : zones de non-perfusion capillaire, anomalies de la microvascularisation rétinienne (AMIR), anomalies veineuses, prolifération néovasculaire prérétinienne et/ou prépapillaire (figure 1).

Modifications microvasculaires périfovéolaires en OCT-angiographie chez des patients diabétiques sans rétinopathie diabétique clinique

Chez des patients diabétiques sans aucun signe clinique de RD au fond d'œil, l'OCT-A a retrouvé aussi des altérations débutantes de la vascularisation périfovéolaire, telles que celles visibles sur la figure 2 :

  • remaniement (modification de la structure et de la forme) et élargissement de la zone avasculaire centrale (ZAC) ­[4-6]. L'aire de la ZAC est ainsi plus grande chez les patients diabétiques (0,348 mm2) que chez les sujets contrôles (0,288 mm2) ; p = 0,04 (6) ;
  • présence de zones focales de non-perfusion capillaire adjacentes à la ZAC (6) ;
  • présence de micro-anévrysmes (6).

Les zones de non-perfusion capillaire, ainsi que le remodelage et l'élargissement de la ZAC sont retrouvés avant l'apparition des micro-anévrysmes, pourtant considérés comme étant les premiers signes cliniques de la RD (6).

Il est à noter que des tortuosités vasculaires ont aussi été retrouvées dans 21 % des yeux diabétiques, et 25 % des yeux contrôles, ce qui suggère plutôt que ces tortuosités peuvent être une simple variante chez les sujets sains (4).

Une seule étude a pris en compte la réalisation de rétino­photographies couleur pour confirmer l'absence de RD ; elle ne retrouvait pas de différences quantitatives ou qualitatives significatives au niveau du plexus capillaire superficiel ou du plexus capillaire profond périfovéolaires chez les patients diabétiques sans RD versus des patients contrôles appariés sur l'âge et le sexe (7). Cependant, la population de cette étude était constituée de 85 % de diabétiques de type 2, avec un diabète de découverte récente, ce qui constitue un biais d'analyse. Il ne peut être en effet exclu que des anomalies microvasculaires préexistantes au stade de RD n'aient pu être retrouvées à l'OCT-A, étant donné la courte durée d'évolution du diabète.

Au total, les différentes études rapportées dans la littérature retrouvent de manière assez concordante que l'OCT-A permet de détecter des anomalies micro­vasculaires périfovéolaires chez des patients diabétiques avant leur visualisation à l'examen biomicroscopique.

OCT-A Swept-Source et dépistage de la rétinopathie diabétique

Les récents appareils d'OCT-A associés à une technologie Swept-Source permettent d'acquérir plusieurs cubes couvrant un large champ de rétine et d'obtenir, grâce à une reconstruction en mosaïque, des images proches de celles retrouvées à l'angiographie à la fluorescéine ; ils sont donc très prometteurs pour évaluer les anomalies périphériques.

Une étude récente utilisant une OCT-A Swept-Source (8) a permis de retrouver une altération du flux de la chorio­capillaire dans environ la moitié des yeux de patients diabétiques sans RD.

Conclusion

L'OCT-A est un examen non invasif, permettant de détecter des modifications vasculaires rétiniennes précoces. Chez des patients diabétiques sans atteinte à l'examen clinique biomicroscopique, l'OCT-A a permis de mettre en évidence plusieurs modifications microvasculaires fovéolaires, telles que des raréfactions capillaires, un élargissement de la ZAC avec remodelage vasculaire, et parfois des micro-anévrysmes.

Les différentes études suggèrent ainsi que les anomalies microvasculaires observées à l'OCT-A précèdent les ­altérations cliniques repérées au fond d'œil.

L'OCT-A peut donc être utile comme outil de dépistage de la RD, notamment dans le suivi des patients qui sont à risque de développer cette pathologie, permettant ainsi de guider les décisions thérapeutiques aussi précocement que possible à l'avenir.II


FIGURES

Références

1. Couturier A, Mané V, Bonnin S et al. Capillary plexus anomalies in diabetic retinopathy on Optical Coherence Tomography Angiography. Retina 2015;35(11):2384-91.

2. Ishibazawa A, Nagaoka T, Takahashi A et al. Optical Coherence Tomography Angiography in diabetic retinopathy: a prospective pilot study. Am J Ophthalmol 2015;160(1):35-44.e1.

3. Gozlan J, Ingrand P, Lichtwitz O et al. Retinal microvascular alterations related to diabetes assessed by optical coherence tomography angiography: A cross-sectional analysis. Medicine (Baltimore) 2017;96:e6427.

4. Di G, Weihong Y, Xiao Z et al. A morphological study of the foveal avascular zone in patients with diabetes mellitus using Optical Coherence Tomography Angiography. Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol 2016;254(5):873-9.

5. Takase N, Nozaki M, Kato A et al. Enlargement of foveal avascular zone in diabetic eyes evaluated by en face Optical Coherence Tomography Angiography. Retina 2015;35(11):2377-83.

6. De Carlo TE, Chin AT, Bonini Filho MA et al. Detection of micro­vascular changes in eyes of patients with diabetes but not clinical diabetic retinopathy using Optical Coherence Tomography Angiography. Retina 2015;35(11):2364-70.

7. Goudot MM, Sikorav A, Semoun O et al. Parafoveal OCT angiography features in diabetic patients without clinical diabetic retinopathy: a qualitative and quantitative analysis. J Ophthalmol 2017;2017:8676091.

8. Choi W, Waheed NK, Moult EM et al. Ultrahigh speed swept source Optical Coherence Tomography Angiography of retinal and chorio­capillaris alterations in diabetic patients with and without retinopathy. Retina 2017;37(1):11-21.

Liens d'interêts

A. Sikorav déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Anne SIKORAV

Médecin
Ophtalmologie
Hôpital Lariboisière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Diabète,
Rétine
Mots-clés